ÉTIQUETTE RUSSE : LES ERREURS A NE PAS COMMETTRE
SI VOUS ETES INVITÉ A MANGER CHEZ DES RUSSES

Marina — Mercredi 1 Avril 2015

ÉTIQUETTE RUSSE : LES ERREURS A NE PAS COMMETTRE<br> SI VOUS ETES INVITÉ A MANGER CHEZ DES RUSSES

D’abord, très brièvement les deux mots sur la situation économique et politique en Russie : on peut constater, que le cours du rouble a légèrement monté et s’est stabilisé autour de 60 roubles pour 1 euro. Politiquement, malgré le discrédit que Poutine aurait pu avoir à la lumière des derniers évènements, selon l’enquête nationale de fin mars 2015 aujourd’hui 75 % de population russe est prêt à revoter pour Poutine aux élections !

Mais bon, cette fois ci on ne parlera pas de la politique russe. Aujourd’hui je continue ma série de « faits culturels » sur les russes, qui vous aideront à mieux comprendre notre culture du business et mieux réussir en affaires avec mes compatriotes.

Vous êtes invité pour un repas dans une famille russe ? Pas de panique, votre traducteur russe vous bief sur ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire. D’abord, on ne vient pas chez les amis sans cadeau. C’est très conventionnel. Les fleurs  et une boite de bonbons au chocolat pour la maitresse de la maison, une bouteille de vin ou de cognac pour votre hôte.  Quand vous êtes arrivé, saluez les gens de la façon suivante : serrez la main aux hommes (oui, comme en France), embrassez les femmes – une fois, pas deux comme en France. Quoi que, la tradition dit, qu’on fait trois fois la bise : une joue, l’autre, en encore la première. Mais aujourd’hui faire une seule bise est la façon la plus courante. 

Une fois vous avez salué tout le monde, attention, commencez par enlever vos chaussures. C’est un must. En Russie les gens enlèvent obligatoirement les chaussures en entrant chez soi. Si vous ne le faites pas, vous passerez pour le moins pour un plouc. En Russie, à n’importe quelle heure que vous soyez invité, la table sera dressée et l’on vous proposera un repas de fête. De midi à 16 h les russes l’appelleront « déjeuner », si vous êtes arrivé à partir de 18h – alors on parlera de diner. La notion d’apéritif n’existe pas. Que vous ayez faim ou pas, il est impensable de partir de chez les russes sans avoir manger. L’hospitalité russe ne l’accepterait pas. Alors vous avez tout intérêt de venir à jeun ! 

Soyez prêt à retrouver sur la table une dizaine de salades (souvent avec de la mayonnaise industrielle), des cornichons, des tomates salées, choux mariné, champignons marinés, des œufs de saumon, du fromage (et oui, on mange le fromage qu’en entrée). Oui, tout ça – c’est l’entrée. Après la maitresse de la maison vous proposera le plat. Si c’est de la viande, soyez prêt à ce que la viande est été mijotée pendant 2-3 heures. C’est comme ça qu’on l’aime. Pendant tout le repas tout le monde va toaster sans arrêt. En Russie on ne prend pas une gorgée d’alcool sans un toast. Pour que vous soyez prêt, voilà le sujets des toasts que vous pouvez utiliser et qui seront toujours bien pris : « Pour les belles femmes ici présentes », « Pour la maitresse de la maison », « Pour la santé de nos parents », etc.

Un autre drôle de coutume que nous héritons de l’époque soviétique et qui existe toujours : si dans la famille il y a des enfants de bas âge, très probablement les parents vont demander au plus petit de … se mettre sur la chaise et de déclamer les vers, qu’il a dû apprendre par cœur auparavant. Les russes commettent de tels actes de torture, pardon, de fierté parentale à partir de 3 ans ! A la fin de cette déclamation, faites comme tout le monde : applaudissez.  Une autre chose importante : en Russie se sont les hommes qui remplissent les verres des femmes. Les hommes, n’oubliez pas de remplir les verres des femmes à coté de vous. Généralement, les femmes russes attendent beaucoup de galanterie des hommes français. Ne les décevez pas : ouvrez la porte devant une femme, laissez la passer… Si une femme part en même temps que vous, aidez-la à mettre son manteau. 

A la fin du repas vous aurez droit à un obligatoire thé avec le dessert. Oui, nous, les russes, nous buvons le thé le soir et nous mangeons les fruits le soir, et cela ne nous empêche pas de dormir. Bon, dernier conseil : soyer détendu … Sachez que pour nous, les russes, le français – est une incarnation d’élégance, de style, d’humour, de savoir vivre… Donc si un français commet une bourde dans l’étiquette russe – on l’excusera de tout cœur, déjà parce qu’il est français !

Marina Yulis

BIENVENUE SUR LE SITE DE MARINA YULIS INTERPRÈTE FRANÇAIS - ANGLAIS - RUSSE À PARIS

Je m'appelle Marina Yulis, je suis interprète professionnelle, basée à Paris. Mes langues de travail sont le français, le russe, l'anglais et l'espagnol. Etant titulaire d'un Bac + 5 de l'Université d'Etat Lomonossov à Moscou, ainsi que d'un DU de l'Université Paris II Assas et d'un Master LEA de l'Université Paris XII, je possède de vastes connaissances dans des domaines aussi variés que le commerce international, la logistique, les procédures douanières, le droit international, le E-commerce et le marketing. Cela vous garantira des services d'interprétariat et de traduction de qualité.

J'ai une expérience de 9 ans en tant qu'interprète. Parmi mes clients pour les traductions et l'interprétariat français-russe : Société Générale, Club Med, TNS, Ericson Laboratoire, Chaumet.

portrait de Marina Yulis