LES REGLES POUR REUSSIR EN AFFAIRES AVEC LES RUSSES – SUITE

Marina — Mercredi 11 Mai 2016

LES REGLES POUR REUSSIR EN AFFAIRES AVEC LES RUSSES – SUITE

Je continue ma série de « faits culturels » sur les russes, qui vous aideront à mieux comprendre notre culture du business et du travail et ainsi mieux réussir en affaires avec les russes.

A Moscou pour venir d’un point A à un point B distant de 15 kilomètres on peut passer 3 heures (littéralement) dans un bouchon. Prévoyez toujours une grande marge, même aux heures creuses, et favorisez, si possible, le métro.

En Russie il n’y a pas de grèves des transports, c’est-à-dire qu’il est toujours possible de se rendre à son lieu de travail ou de rendez-vous en transport en commun.

Il n’y a aucun russe qui prend son vélo ou sa trottinette pour aller au travail, sous peine d’être gravement ridiculisé par ces collègues. Aujourd’hui les choses commencent à changer et l’on voit même les jeunes sur une roue électrique dans les rues de Moscou, mais il faudra encore du temps pour que les esprits deviennent plus libres. Mais on n’est pas prêt à voir un fonctionnaire russe sur une trottinette… Par contre, un fonctionnaire en Bentley n’étonne personne. 

Les russes ne prennent pas leurs vacances d’été uniquement au mois d’août : ça peut être n’importe quel mois entre mai et septembre.

Il n’y a aucun russe qui coupe son portable de travail et qui ne consulte pas sa boite mail de travail pendant les vacances. On reste disponible 24/24 et 7j7 pour notre chef ou notre client. Tout comme votre traducteur russe, d’ailleurs, ça m’est déjà arrivé de traiter les appels clients à 5 heures du matin…

Vous ne devez jamais envoyer par poste un document qui a la moindre importance : la poste en Russie fonctionne tellement mal que les lettres peuvent chercher leur destinataire pendant plus de 3 mois ou pas les trouver du tout. Les russes n’ont jamais ou presque recours aux services de la poste.

Si vous avez quelque chose à obtenir des institutions administratives russes (un document, etc), munissez-vous d’une boite de bonbons au chocolat (si le fonctionnaire par lequel vous êtes reçu est une femme) ou d’une bouteille de cognac (si c’est un homme), et la bureaucratie russe deviendra un challenge moins compliqué.

Les russes accordent encore beaucoup d’importance aux cachets et d’autres réminiscences. Préparez aussi un bon nombre  de papiers à en-tête de votre entreprise – on adore demander des documents sur un papier à en-tête. Si en France une signature sur un document est généralement suffisante, en Russie soyez prêts à ce qu’on vous demande un cachet de votre entreprise sur tous les documents. Sur certains papiers administratifs, il faudra deux cachets : un carré, et un autre, généralement plus grand, rond! – Utilisez de l’encre bleue.

Marina Yulis

BIENVENUE SUR LE SITE DE MARINA YULIS INTERPRÈTE FRANÇAIS - ANGLAIS - RUSSE À PARIS

Je m'appelle Marina Yulis, je suis interprète professionnelle, basée à Paris. Mes langues de travail sont le français, le russe, l'anglais et l'espagnol. Etant titulaire d'un Bac + 5 de l'Université d'Etat Lomonossov à Moscou, ainsi que d'un DU de l'Université Paris II Assas et d'un Master LEA de l'Université Paris XII, je possède de vastes connaissances dans des domaines aussi variés que le commerce international, la logistique, les procédures douanières, le droit international, le E-commerce et le marketing. Cela vous garantira des services d'interprétariat et de traduction de qualité.

J'ai une expérience de 9 ans en tant qu'interprète. Parmi mes clients pour les traductions et l'interprétariat français-russe : Société Générale, Club Med, TNS, Ericson Laboratoire, Chaumet.

portrait de Marina Yulis