PRÉSIDENTIELLE RUSSE 2018 : VLADIMIR POUTINE A-T-IL DE RÉELS ADVERSAIRES ?

Marina — Vendredi 8 Décembre 2017

PRÉSIDENTIELLE RUSSE 2018 : VLADIMIR POUTINE A-T-IL DE RÉELS ADVERSAIRES ?

La date des élections présidentielles en Russie est fixée pour le 18 mars 2018. Pourtant la liste des candidats potentiels n’est pas encore officialisée et ceux qui se présentent, sont souvent d’écrits par la majorité de la population par seulement quatre mots : «Mais qui sont-ils ? »

 

Vladimir Poutine vient de confirmer officiellement sa candidature hier. Le dernier questionnement de la F.O.M. (Fondation Nationale de l’Opinion Civile), fin novembre 2017, montre que Vladimir Poutine a pour l’instant la position de leader non-ambigu de cette future élection avec 68% des intentions de vote , laissant loin dernière tous les autres candidats potentiels avec des intentions de vote de l’ordre de 1 à 7 %. Ceci malgré le dossier Rutenium 106, dont on parle beaucoup en France et qui fait un énorme buzz sur les réseaux sociaux russes, mais pourtant beaucoup de russes n’en n’ont même pas… entendu parler !

La campagne électorale commencera en décembre. Voilà ce qui est mis sur la table pour l’instant : L’ex-président, le premier-ministre Dmitriy Medvedev a récemment annoncé qu’il ne sera pas candidat en 2018. Alors qui seront les autres candidats ? Vladimir Jirinovskiy, leader du parti Liberale-Democratique, c’est un très ancien personnage du paysage politique russe et qui est connu surtout par ses discours scandaleux, sexistes et nationalistes. L’autre candidat : Ksenia Sobchak, 36 ans, journaliste, ancienne présentatrice de la télé-réalité, avec un programme de caractère libéral de droite, connue entre autre, pour ses propos comme quoi il faut rendre la Crimée à l’Ukraine. Certains experts suggèrent que la campagne de Ksenia Sobchak est un projet du Kremlin, mais la jeune politicienne le dénie. L’autre candidat-femme est Ekaterina Gordon, 37 ans, qui base son programme sur la protection des femmes, surtout sur les mères-célibataires et les enfants. Un autre candidat controversé, Sergey Polonskiy, condamné pour ses agissements dans le secteur de la construction de logements hautes gammes, s’étant refugié au Cambodge et après amnistié. Son programme inclue, entre autre, l’idée de fermer toutes les prisons et d’amnistier tous les condamnés pour des crimes non-violents (reste à comprendre qu’est-ce que le politicien sous-entend par « crimes non-violents »), et aussi reconstruire les relations avec l’Amérique. La partie communiste KPRF devrait être représentée par son leadeur Gennadiy Zuganov, – cela sera sa 5ème campagne présidentielle. Les démocrates gauches-centristes (parti « Yabloko ») seront représentés par Grigoriy Yavlinskiy.

Alors attendons la liste officielle des candidats, qui ne doit plus tarder, pour en savoir plus !

Marina Yulis

BIENVENUE SUR LE SITE DE MARINA YULIS INTERPRÈTE FRANÇAIS - ANGLAIS - RUSSE À PARIS

Je m'appelle Marina Yulis, je suis interprète professionnelle, basée à Paris. Mes langues de travail sont le français, le russe, l'anglais et l'espagnol. Etant titulaire d'un Bac + 5 de l'Université d'Etat Lomonossov à Moscou, ainsi que d'un DU de l'Université Paris II Assas et d'un Master LEA de l'Université Paris XII, je possède de vastes connaissances dans des domaines aussi variés que le commerce international, la logistique, les procédures douanières, le droit international, le E-commerce et le marketing. Cela vous garantira des services d'interprétariat et de traduction de qualité.

J'ai une expérience de 9 ans en tant qu'interprète. Parmi mes clients pour les traductions et l'interprétariat français-russe : Société Générale, Club Med, TNS, Ericson Laboratoire, Chaumet.

portrait de Marina Yulis