DES NOUVELLES SANCTIONS EUROPÉENNES CONTRE LA RUSSIE

Marina — Mardi 24 Juin 2014

DES NOUVELLES SANCTIONS EUROPÉENNES CONTRE LA RUSSIE

Le 23 juin les ministres des affaires étrangères des pays de l’Union Européenne ont pris la décision d’interdire l’import de produits provenant de Crimée. Uniquement les produits, ayant les certificats de conformité ukrainiens, pourront être importés en UE. D’autres sanctions, dans le cadre de la politique européenne de non-acceptation de l’intégration de la Crimée à la Fédération de la Russie, vont suivre.

Dans un même temps, en avril, l’Union Européenne a annulé et/ou réduit les droits de douane
sur une grande partie de produits ukrainiens. Le 27 juin un accord sur le libre-échange entre
l’EU et l’Ukraine doit être signé à Bruxelles.

Revenons à la Crimée, le principal consommateur de ses produits agricoles, industriels et
alimentaires reste la Russie. De plus, vu le contexte politique, cette année le gouvernement
Russe recommande fortement à tous ses fonctionnaires d’Etat de passer ses congés en
Crimée, donc le tourisme Russe restera une manne d’argent importante pour l’économie de la
péninsule.

Marina Yulis

DES NOUVELLES SANCTIONS EUROPÉENNES CONTRE LA RUSSIE


DES NOUVELLES SANCTIONS EUROPÉENNES CONTRE LA RUSSIE

Le 23 juin les ministres des affaires étrangères des pays de l’Union Européenne ont pris la décision d’interdire l’import de produits provenant de Crimée. Uniquement les produits, ayant les certificats de conformité ukrainiens, pourront être importés en UE. D’autres sanctions, dans le cadre de la politique européenne de non-acceptation de l’intégration de la Crimée à la Fédération de la Russie, vont suivre.

Dans un même temps, en avril, l’Union Européenne a annulé et/ou réduit les droits de douane
sur une grande partie de produits ukrainiens. Le 27 juin un accord sur le libre-échange entre
l’EU et l’Ukraine doit être signé à Bruxelles.

Revenons à la Crimée, le principal consommateur de ses produits agricoles, industriels et
alimentaires reste la Russie. De plus, vu le contexte politique, cette année le gouvernement
Russe recommande fortement à tous ses fonctionnaires d’Etat de passer ses congés en
Crimée, donc le tourisme Russe restera une manne d’argent importante pour l’économie de la
péninsule.