Interprète anglais pour un entretien préalable au licenciement

Avez-vous besoin d’un interprète anglais français pour un entretien préalable au licenciement d’un employé étranger ?

Nos interprètes professionnels sont spécialisés dans le domaine juridique.

Nos traducteurs interviennent au service des employeurs et des cabinets d’avocats pour assurer l’interprétation français anglais lors des procédures de licenciement.

Nous intervenons à Paris et partout en France.

Dans cet article :

  • Dans quel cas un entretien préalable au licenciement nécessite-elle la présence d’un interprète professionnel?
  • Quelles sont les exigence légales en France vis-à-vis d’un traducteur intervenant lors de l’entretien?

Interprète anglais français pour un entretien préalable au licenciement : dans quel cadre ?

La nécessité d’engager un interprète se présente dans trois cas :

  1. Le salarié étranger comprend mal le français, auquel cas l’employeur est tenu de faire appel à un interprète français anglais. Сe traducteur indépendant et impartial doit être accepté des deux parties, sous peine d’irrégularité de procédure.

2. Le salarié convoqué parle français, mais dans le cadre d’une grande entreprise internationale, le directeur RH, se déplaçant en France pour l’entretien, ne comprend pas le français.

3. L’entretien se déroulera en anglais, mais la personne qui accompagne l’employé (généralement c’est un représentant du personnel ou un conseillé de l’inspection du travail ) ne comprend pas bien l’anglais. Dans ce cas, l’employeur doit également assurer la présence d’un interprète anglais indépendant.

Qui doit engager un traducteur dans ce cadre ?

Dans la plupart des cas de licenciement d’un employé étranger, les intérêts de l’entreprise sont représentés par des cabinets d’avocats.

Par conséquent, dans la plupart des cas, l’avocat ( à la demande de l’entreprise ) engagera un interprète pendant les enquêtes et les entretiens professionnels précédant la procedure du licenciement.

Dans d’autres cas, lorsque un cabinet juridique n’est pas ( ou pas encore ) impliqué dans l’affaire, l’entreprise employeuse peut engager un traducteur directement.

Ainsi, nos interprètes anglais juridiques interviennent à la demande des avocats, des juristes et des RH des entreprises pour assurer la traduction français anglais professionnelle, impartiale et précise lors d’un entretien préalable.  

Quelles exigences pour un interprète d’un entretien licenciement en France ?

Tout d’abord, est-ce qu’uniquement un traducteur assermenté qui peut traduire lors de l’entretien préalable au licenciement ? Non, c’est n’est pas obligatoire.

Tout interprète diplômé et professionnel peut intervenir lors d’un entretien, il n’est pas nécessaire qu’il soit assermenté  par la cours d’appel dans ce cadre !

Par contre, l’interprète doit être en mesure de prouver qu’il est indépendant et totalement impartial.

Comment l’interprète peut-il le prouver ? Il doit apporter le jour d’entretien tous les documents professionnels prouvant son indépendance, il devra présenter ces documents à l’employé et à l’employeur.

Ces documents peuvent être : une carte de traducteur, une licence professionnelle, un numéro SIREN et tout autre document professionnel d’interprète.

Si vous engagez un interprète anglais via notre agence, nous vous fournirons à l’avance tous les documents professionnels des nos traducteurs.

Comment se déroule un entretien licenciement accompagné de l’interprète anglais

Dans un premier temps, le représentant de l’employeur communique à l’employé toutes les informations sur les motifs de licenciement.

L’ interprète traduit le discours de l’employeur de manière consécutive ou simultanée.

L’employeur donne ensuite la parole à l’employé et (dans certains cas) à son conseiller pour des questions et commentaires.

L’interprète traduit les questions et les objections de l’employé et de son conseiller, ainsi que les réponses de l’employeur.

Si une situation conflictuelle et tendue survient au cours de l’entretien, l’interprète garde un ton et une attitude neutre et accomplit calmement son travail, quel que soit le degré de conflictualité de la situation entre l’employer et l’employé.

Comment bien choisir un interprète pour votre procedure de licenciement ?

Une connaissance approfondie du contexte professionnel et juridique est nécessaire pour garantir une interprétation précise et fidèle des propos échangés.

La neutralité et l’impartialité sont essentielles pour assurer un dialogue équilibré et respectueux entre l’employeur et le salarié, dans le respect des droits de chacun.

Il faut également ajouter aux qualités requises la capacité du traducteur à rester calme et professionnel dans une situation psychologiquement tendue et explosive, telle qu’une procédure de licenciement.

Nos interprètes anglais juridiques spécialisés interviennent à la demande des avocats, des juristes et des responsables RH pour assurer une traduction à l’anglais professionnelle et impartiale des entretiens avec vos employés étrangers / RHs non-francophones.