BLOG

TRADITION RUSSE: LES BAIGNADES GLACÉES DE NOËL

Marina — Jeudi 12 Décembre 2013


TRADITION RUSSE: LES BAIGNADES GLACÉES DE NOËL

Pourquoi nous les russes nous aimons nous  baigner das les trous de glace

En France on pense que c’est plutôt les norvégiens qui aiment se baigner dans les trous de glace. Mais en fait, c’est une très vieille tradition russe !
Traditionnellement nous nous baignons dans l’eau glacée après la « banya » – sorte de sauna très humide avec de la vapeur. Le rituel « banya russe » est le suivant : le local du banya est chauffé jusqu’à une température pouvant atteindre  120 degrés. Le baigneur se met sur un banc en bois et ses copains (ou un employé de la bania) le fouette très fort dans le dos à l’aide d’un balai en bouleau sec. A l’époque on considérait que ces balais aidaient à chasser les mauvais esprits. Lire la suite…

COMMENT SE DEPLACER A MOSCOU SANS PARLER RUSSE

Marina — Samedi 7 Décembre 2013


COMMENT SE DEPLACER A MOSCOU SANS PARLER RUSSE

Quand vous arrivez à l’aéroport de Moscou ou de Saint-Pétersbourg, attention de ne pas « passer à la casserole » de taxi inofficieux : c’est tout un business pour plumer des étrangers – à la sortie d’aéroport plusieurs personnes vont vous proposer le « taxi ». Quand ils vont voir que vous ne parlez pas russe, ils vont vous donner un prix triple, et ne comptez pas avoir un reçu. Pour accéder au centre-ville de Moscou, le plus simple c’est d’utiliser le train Aeroexpress qui met une heure pour arriver. Les Aeroexpress sont très confortables et le billet coute seulement 8 euro. Le réseau de Aeroexpresses dessert tous les aéroports de Moscou. En ce qui concerne le métro, les noms de stations sont doublées en lettres anglais, alors n’auriez pas  peur de vous perdre. En plus, le métro de Moscou est très joli, on l’appelle même « Le palais de peuple ». Le métro se ferme à 1h du matin (à savoir les correspondances se ferment et les derniers trains partent des terminus). Lire la suite…

COMMENT CONTINUER A IMPORTER EN RUSSIE AVEC LA NOUVELLE CERTIFICATION

Marina — Samedi 26 Octobre 2013


COMMENT CONTINUER A IMPORTER EN RUSSIE AVEC LA NOUVELLE CERTIFICATION

Votre traducteur russe vous informe sur les écueils du nouveau système de certification
 
A l’attention de toutes les entreprises-importatrices de produits industriels en Russie!
Depuis les changements de la législation sur la certification des produits importés adoptés au début d’année, de plus en plus d’entreprises françaises qui importent en Russie cherchent des solutions pour pouvoir continuer à travailler sur ce marché très porteur.
Les certificats GOST nécessaires pour pouvoir importer en Russie, resteront valables jusqu’à la fin de leur validité. Mais désormais pour pouvoir importer en Russie toute entreprise aura besoin également de revêtir de nouveaux certificats, correspondants aux nouvelles règlementations techniques de l’Union Douanière de Russie, Biélorussie et Kazakhstan. Lire la suite…

COMMENT ETABLIR UN BON CONTACT AVEC DES RUSSES ?

Marina — Jeudi 24 Octobre 2013


COMMENT ETABLIR UN BON CONTACT AVEC DES RUSSES ?

Les règles de politesse à la russe

Comment ne pas être un mouton à cinq pattes en Russie? Quand on demande aux touristes européens, qu’est-ce qui vous étonne le plus dans les rues de Moscou, la réponse est : l’absence de sourire. Le moscovite ne sourit pas dans la rue. Le moscovite ne sourit pas chez le médecin, ni dans une banque, ni dans une boulangerie, boucherie, etc. ! Personne ne dit « bonjour » au chauffeur de bus, le sourire non plus n’est pas habituel. Personne ne sourit à personne dans la rue, pire encore dans le métro. L’inconnu se sentira pour le moins embarrassé. Il va certainement penser qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Ne souriez surtout pas à quelqu’un dans l’ascenseur, ça ne se fait pas du tout! Ne saluez pas les gens dans l’ascenseur. Lire la suite…

Marina Yulis

Russie – Etats Unis : refroidissement dans l’espace?


La Russie annonce sa sortie de l’ISS.

Dessin d'un cosmonaute

Votre traductrice russe vous tient informé des avancements sur la scène économique, politique et technologique en Russie. Aujourd'hui notre sujet sera l'Espace et les nouveaux projets du Roscosmos, l’Agence spatiale fédérale russe.  

La nouvelle station orbitale russe – un projet ambitieux du Roscosmos

La Russie se retirera de la Station Spatiale Internationale en 2025 et commencera à créer une nouvelle station orbitale nationale. C'est ce qu'a annoncé le vice-premier ministre Yuri Borisov sur la chaîne de télévision "Rossia 1".

La décision a été prise lors d'une réunion à huis-clos avec le président russe Vladimir Poutine le 12 avril.

C'est une proposition attendue, puisqu’auparavant, Roscosmos avait déjà proposé d'abandonner la station spatiale internationale pour des raisons financières. Roscosmos a calculé qu'après 2025, une avalanche de défaillances des systèmes de l'ISS commencera, ce qui entraînera un surcoût de 10 à 15 milliards de roubles (11 à 16 millions d'euros) pour des opérations de maintenance et de réparation.

Pour l'instant les détails du nouveau projet de la station russe ne sont pas dévoilés.

Nouveau robot androïde russe pour travailler dans l’espace, qui aurait dû rejoindre l’ISS…

En même temps, Roscosmos développe aussi des projets encore plus ambitieux : des vols pilotés vers la Lune et vers Mars avec des vaisseaux a moteurs nucléaires. Autre sujet moins lointain, evoqué par Roscomos – la création d'un robot- androïde pour travailler dans l'espace.

Les travaux sur ce nouveau robot devraient être achevés d'ici 2025, après quoi celui-ci aurait dû être envoyé sur l'ISS. Or ce projet ne tenait pas compte de la sortie de la Russie de l'ISS, donc il semble que ce robot attendra la nouvelle station russe pour prendre son envol...

 Il sera situé en permanence à la surface extérieure de la station et contrôlé par un opérateur depuis la station ou  depuis la Terre.

La création du robot sera assurée par l'entreprise russe "Android Technics", qui a créé le robot Fedor (Skybot F-850), ayant déjà visité l'ISS en 2019. Le nouveau explorateur d'espace sera sous forme d'un torse humanoïde sans jambe.

La configuration androïde du robot a été choisie par les scientifiques russes comme étant la plus adaptée pour manœuvrer et travailler dans l'espace.

Technologie inspirée d’Avatar - en vue de future exploitation de planètes

"Ce projet a pour but de perfectionner la technologie (y compris celle de l'intelligence artificielle) de la robotique spatiale, en vue de future exploration de l'espace et des planètes", a déclaré Roscosmos.

Les mouvements et les manipulations du robot seront contrôlés par un opérateur dans une tenue spéciale, exactement comme dans le film Avatar. Mais pour la plupart des opérations simples l'Androïde pourra les effectuer en toute autonomie.

La réalisation de "Télédroïde" est prévue pour 2025. Ensuite, il sera installé de manière permanente sur la surface extérieure du module scientifique de la future station, qui viendra remplacer l'ISS.

Il nous semble que le discours de Roscosmos sur l'ISS est loin d'être une simple coïncidence par rapport à la dégradation de relations diplomatiques entre la Russie et les Etats Unis et les nouvelles sanctions américaines. Malheureusement, la crise impactera inévitablement tous les secteurs de coopération entre les deux pays, y compris scientifiques et technologiques.

 

Comment choisir un traducteur en ligne pour la traduction français-russe ?


Comment choisir un traducteur en ligne pour la traduction français-russe ?

Plusieurs outils gratuits de traduction sont actuellement disponibles. Quelle plateforme de traduction en ligne choisir et dans quel cas les utiliser ? Faisons le point.

La traduction en ligne peut être réalisée par Google.translate, Microsoft, Deepl.com et plusieurs autres plateformes similaires. Dans certains cas, la traduction automatique est fiable et permet de comprendre les grandes lignes d’un texte. Elle peut en outre traiter de gros volumes d’écrits simples et répétitifs. En revanche, il y a plusieurs cas où il devient indispensable de faire appel à un traducteur humain:  

  1. La traduction doit être impeccable et précise
  2. Le texte comporte des passages imagés ou possède une structure grammaticale sophistiquée
  3. Le langage utilisé ne se résume pas à sa composante purement rationnelle

Les outils de traductions sont, pour l’heure, limités comme ils sont incapables de lire et de traduire « entre les lignes ».  Ils sont dépourvus de capacités mentales qui nous diffèrent des robots. Il s’agit de la créativité, de la curiosité, des émotions, de l’empathie, de l'intuition linguistique, du sens de l’humour…

Nous verrons toutefois ce que sera la traduction automatique dans 30 ans !

 

Dans le tableau ci-dessous, le récap de quand l’on peut utiliser les outils de traductions

Type de texteOui, on peut utiliser la traduction automatiqueOui, on peut utiliser la traduction automatique, suivie d’une relecture humaineNon, on ne peut pas utiliser la traduction automatique pour ce type de texte
Les textes où l’on a juste besoin en comprendre les grandes lignes                X               
Documents techniques                 X 
Interfaces utilisateur                 X 
Logiciels                 X 
Sites web                 X 
Supports marketing                       X
Textes littéraires                       X
Textes destinés à être publiés                       X
Correspondance officielle                       X
Documents nécessitants une traduction assermentée                       X

 

Quel outil de traduction en ligne est meilleur pour la langue russe ?

Le choix de votre traductrice russe :

Deepl, la plateforme de traduction par intelligence artificielle s’en sort mieux que les autres pour la traduction française russe. Deepl est utilisé par ailleurs par les traducteurs professionnels français russe pour faire les pré-traductions et ainsi gagner du temps… On peut comparer le travail avec cet outil à celui d’un peintre qui fait un croquis rapide et approximatif, pour après le remplir soigneusement de couleurs, de nuances et de vie.

Mais, encore une fois, ayez recours à Deepl ou autres outils similaires seulement si votre texte n’est qu’une simple séquence de phrases techniques.

Et notez que jusqu’à présent toute traduction automatique mérite une relecture par un humain.

 

⊗Life Hack : NE JAMAIS JAMAIS JAMAIS
traduisez votre correspondence amoureurse avec des utiles de traduction en ligne… Sauf si vous voulez que votre amie vous prenne pour un scammer.

 

CAS PRATIQUE :

Dans un texte parlant de SEO (optimisation pour les moteurs de recherches), un logiciel de traduction français russe traduit le nom de plugin Yoast SEO comme… « levure SEO ». Pourquoi ? Probablement puisque le nom propre Yoast n’est pas encore dans sa base, mais il ressemble pas mal à un mot yeast (levure).

Les logiciels n’arrivent pas toujours à prendre en compte le contexte du texte ni à identifier certains termes.

La contextualisation et la fiabilité terminologique sont les défis majeurs pour les développeurs d’algorithmes de traduction en vue de pouvoir proposer aux utilisateurs des traductions les plus précises et pertinentes possibles.

Cinq critères pour une bonne traduction de site web en russe – la suite


Cinq critères pour une bonne traduction de site web en russe – la suite

Vous souhaitez faire traduire votre site en russe ? Pour assurer la bonne adaptation d’une version russe à des moteurs de recherches et la bonne perception par la cible visée, le traducteur doit avoir 5 compétences clés. 

Comme on a vu ensemble ici, il s’agit principalement de l’expertise SEO et de la connaissance minimale de plateformes telles que WordPress et Jimdo. Mais quoi d’autre ? 

Avoir une expertise en réseaux sociaux russes et en webmarketing: un vrai plus

Aujourd’hui vous traduisez que le site, mais le step 2 sera sans doute d’être présents sur les réseaux sociaux russes et créer des communautés autour de vos produits et services. Si le traducteur que vous choisissez sait gérer les communautés de produits sur Facebook et Instagram, s’il est à l’aise avec la vidéo et qu’il puisse vous faire des Directs en russe – votre développement sur le marché russe ira beaucoup plus vite!

L’idéal serait en plus que votre traducteur se repère dans les marketplaces web russes (par exemple Wildberries et Lamoda pour le secteur du textile, Yandex Market pour les produits industriels). Ainsi vous pourrez confier à votre traducteur-consultant russe une tâche marketing : le référencement de vos produits sur les marketplaces à potentiel de plus en plus intéressant. 

Localiser le texte, adapter les noms propres

La transposition d’un texte vers une autre langue nécessite parfois une adaptation culturelle. Exemple : vous connaissez la marque française de produits infantiles «Blédina» ? Impossible d’introduire une marque avec un tel nom sur le marché russe, comme le mot Blédina est très consonnant avec un des mots les plus grossiers en russe. Quoi qu’il en soit privilégiez toujours un traducteur qui est de langue maternelle russe. Cela sera le gage qu’il connaisse les codes culturels russes et qu’il aura l’intuition linguistique innée pour toute expression, mot ou cas de figure qui paraitra déplacé en russe.

En résumant, pour bien localiser votre site en russe,  il faut faire appel à un traducteur natif russe, ayant des expertises complémentaires en Web design, SEO sur des moteurs russes, webmarketing et éventuellement marketplaces russes sectoriels.